Accueil

MUNICH

LES ALPES BAVAROISES

Baisse de régime avec cette destination modérément exotique? Non. Simplement le désir de revoir quelques villes et régions en Europe, pour certaines entrevues ou visitées il y a longtemps déjà, et un peu oubliées… Et se rappeler que l’Europe, pour ceux qui comme nous aiment les villes et les vieilles pierres, c’est quand même ce que l’on fait de mieux…

Il y en aura quatre d’ici janvier 2017: La Bavière, puis Athènes et les Cyclades début juillet, Rome, Bologne et Milan à l’automne, et enfin Moscou en hiver.

SALZBOURG  &  ROTHENBURG OB DER TAUBER

Retour à Munich, après une si longue absence…

C’était durant l’année scolaire/universitaire 1968/1969, juste après notre rencontre en juillet/août à Prague (voir à ce propos le chapitre « Retour aux sources »). Alexandra était partie à Munich, pour y passer une année comme assistante de langue anglaise dans un lycée de la ville, après celle qu’elle venait de passer à Paris dans le même cadre. Moi, j’étudiais à Lille… et de là, j’allais l’y rejoindre à deux ou trois reprises, me faisant passer auprès de sa logeuse, frau Schumacher, pour son « cousin français ». Brave frau Schumacher qui, bien qu’à cheval sur les principes et d’un naturel particulièrement strict, a bien voulu faire semblant de nous croire… C’est donc à Munich qu’en juin 1969 nous nous « engageâmes », avant que je prenne la direction de Moscou à l’automne pour l’année universitaire suivante avec l’espoir d’emmener avec moi ma belle… Mais cela, c’est une autre histoire.

En 1968/1969 le centre de Munich était sens dessus dessous (on y construisait le métro dans le perspective des Jeux olympiques) si bien qu’en avril dernier, à part la mairie, nous n’avons quasiment rien reconnu.